L'agriculture biologique: pourquoi cela doit être la voie à suivre

L'agriculture biologique: pourquoi cela doit être la voie à suivre

Chaque super bazar digne de ce nom possède une section consacrée aux «produits biologiques» en ces temps éclairés. Bien que cela puisse être un terme nouveau pour les non informés ou les non-initiés, le consommateur le plus évolué comprend la richesse de pensée et d'action qui a été consacrée au produit biologique qui s'y trouve.

Qu'est-ce que l'agriculture biologique?

Avant l'avènement des engrais synthétiques et des pesticides chimiques, toute l'agriculture était biologique. La croissance démographique nécessitait une augmentation de la production alimentaire, ce qui a amené l'homme à améliorer sa nature. Cela s'est traduit par une utilisation généralisée des produits chimiques dans l'agriculture – pas seulement pour la production de céréales alimentaires, mais aussi pour l'élevage.

L'agriculture biologique évite l'utilisation de ces produits chimiques. Il rejette également les organismes et semences génétiquement modifiés, ainsi que l'utilisation d'antibiotiques et d'hormones.

Cependant, ce n'est pas la somme totale de ce que la pratique implique. C'est un système holistique qui considère le sol et l'agriculture comme une entité vivante; l'objectif principal est des pratiques durables et harmonieuses qui font que la race humaine est un avec son environnement.

Les avantages de l'agriculture biologique sont innombrables:

Protection des sols

Il existe tout un monde d'organismes vivants et de «sociétés» dans le sol et sous terre. L'agriculture biologique vise à protéger tout cela pour empêcher la dégradation des sols. Par exemple, bien que l'azote constitue 78,09% de l'air, il n'est pas disponible pour les plantes à moins d'être fixé au sol. La teneur limitée en azote du sol est un facteur important limitant la production alimentaire dans le monde entier. L'agriculture biologique utilise des plantes légumineuses, comme l'arachide, et leur relation symbiotique avec les bactéries fixatrices d'azote pour y parvenir.

L'interdépendance des cultures et des organismes du sol est délicate et l'utilisation sévère de produits chimiques détruit cet équilibre écologique délicat et détruit le sol. Les méthodes d'agriculture biologique assurent le bien-être de l'ensemble.

Recycler les 'déchets'

Les matières considérées comme des déchets, comme les résidus de culture et le fumier de ferme, ainsi que les sous-produits de poisson sont utilisés pour nourrir le sol et les cultures. Cela présente le double avantage d'être un système d'élimination des déchets sûr pour l'environnement et de limiter la production de gaz à effet de serre contrairement aux engrais synthétiques et à leur contribution néfaste au réchauffement de la planète.

Maintenir la diversité biologique

La production alimentaire est une grosse affaire aujourd'hui. Malheureusement, lorsque des sociétés de plusieurs milliards de dollars vendent leurs produits génétiquement modifiés, elles favorisent l'homogénéité et la monoculture à une échelle gigantesque. Les experts estiment que cela accroît la vulnérabilité des cultures au changement climatique, aux parasites et aux maladies. La politique de remise en forme dans la nature a toujours été de s’adapter et de survivre.

Un autre inconvénient effrayant de l’ingérence génétique est que l’utilisation dévouée d’un seul type de pesticide, encouragée par ces cultures modifiées, pourrait également favoriser le développement de sinistres super-insectes et super-mauvaises herbes. C'est déjà un sujet de préoccupation.

La santé du bétail est en effet une richesse

Un éleveur biologique doit intégrer des systèmes qui tiennent compte du comportement naturel et de la santé de l’animal. Cela comprend l'accès à l'extérieur, y compris l'air frais, la lumière du soleil et les pâturages des ruminants comme les vaches et les buffles, l'ombre et un abri.

L'alimentation du bétail doit aussi être biologique. Le fumier produit doit être géré et recyclé pour tirer le meilleur parti des éléments nutritifs.

L'élevage biologique tourne également le dos à l'utilisation d'hormones, d'antibiotiques et d'autres produits chimiques. Par exemple, les hormones utilisées chez les vaches laitières pour augmenter la production de lait nuisent non seulement à l'animal mais ont également des effets indésirables sur la santé humaine. Ils sont suspectés de provoquer l'apparition précoce de la menstruation ainsi que le développement de caractéristiques sexuelles secondaires chez les filles. Certaines preuves suggèrent également que la consommation d'un tel lait provoque une variété de cancers tels que la prostate, le sein et le cancer colorectal.

L'utilisation sans discernement d'antibiotiques entraîne la croissance de bactéries résistantes aux médicaments. C'est une bataille en cours, même dans le présent.

Assure la sécurité de la santé humaine

Les produits chimiques utilisés dans l'agriculture causent de graves dommages à la santé humaine. Les allergies sont à l'extrémité inférieure de ce spectre avec les cancers à l'autre.

Les effets néfastes de l'utilisation de produits chimiques ne se limitent pas à une seule culture ou à une période de culture particulière. Ils durent beaucoup plus longtemps et empoisonnent le sol pendant de nombreuses années.

Les eaux souterraines sont également touchées. L'eau qui coule de ces cultures entraîne également ces poisons dans d'autres plans d'eau. L'utilisation de produits chimiques n'est en aucun cas limitative et il serait insensé de penser que ces produits peuvent être confinés.

Préparation de produits biologiques

Cela fait partie intégrante du mode de vie organique. Un accent particulier est mis sur les méthodes de traitement et de manutention afin de garantir que le produit final conserve son intégrité organique.

Aucune méthode d'irradiation ou de lutte chimique contre les ravageurs n'est utilisée pour augmenter la durée de conservation.

En 2012, l'Académie américaine de pédiatrie avait mis en garde contre les effets néfastes et les problèmes de santé qui bouleversent la vie que l'utilisation continue de méthodes de l'agriculture chimique a surtout chez les enfants. Il a recommandé des actions concertées pour protéger les enfants des pesticides.

Il se peut que le fait de bien laver les légumes ou les céréales suffit à les débarrasser des produits chimiques, mais ce n’est pas le cas. Les pesticides et les engrais chimiques pulvérisés «restent» profondément dans le produit, sous la peau, dans la chair et enracinés dans les céréales. Tous ne sont pas solubles dans l’eau et ne sont pas assez superficiels pour être lavés.

Homo sapiens est une espèce très égocentrique. Les humains ont le sentiment que toute la Terre est à leur disposition pour faire ce qu'ils veulent. Cela ne pouvait pas être plus éloigné de la vérité. Il est temps de réaliser que nous ne sommes qu'une partie de la création et non la totalité de celle-ci; pour hériter de la terre, il faut laisser quelque chose à hériter!

Il y a eu une prise de conscience accrue que la voie organique est la voie à suivre. Le mouvement organique était peut-être un traînard au début des années 1960, mais il est sur le point de devenir une inondation.

Rejoignez le mouvement et protégez l'environnement, vous-même et vos proches, avant qu'il ne soit trop tard. Acheter bio.

Le secret d’un ventre plat vous permet de perdre 2 à 4lbs par semaine. Essayez-le ici

Les commentaires sont clos.